Adresse IP privée et adresse IP publique : comment les connaître ?

Dernière mise à jour: 22.01.21

 

Pour expédier un courrier, un colis, ou se rendre d’un lieu A à un autre B, il est nécessaire de disposer des informations relatives à ces différents points d’origine et de destination. Malgré toute son évolution, la technologie de la communication continue à utiliser ce principe pour l’acheminement des données.

 

Définition de l’adresse IP

L’évolution du monde actuel vers le virtuel n’a cessé d’apporter des améliorations techniques et technologiques de grande envergure. L’exploitation d’Internet a abouti sur la mise en place de ce que les concepteurs appellent l’Internet Protocol Address, plus communément abrégée en IP, ou adresse IP en Français. Pour vous éclaircir dans l’objectif de savoir qu’est-ce qu’une adresse IP, celle-ci se base sur le protocole Internet, et définit simplement le numéro d’identification spécifique d’un appareil ou d’un équipement connecté sur le réseau internet. En d’autres termes, il s’agit de l’ensemble des données chiffrées qui aide à reconnaître un ordinateur, une tablette, un smartphone ou un box TV parmi tous les appareils présents. 

Si l’IP permet de distinguer un seul d’entre eux, il peut encore être attribué à un groupe d’équipements solidaires d’un même réseau. Une adresse IP box SFR peut ainsi servir également pour une télévision connectée reliée à elle, ou à un PC de bureau lui-même rattaché à une imprimante. Cette situation concerne surtout les modes de diffusion multiples pour le partage de données. Mais à l’opposé de ce principe, il est aussi possible qu’un ordinateur dispose de plusieurs adresses IP, en fonction des différents sites vers lesquels il envoie une requête. Quoi qu’il en soit cependant, une coordonnée IP ne peut servir qu’une seule fois à un moment spécifique dans un réseau donné.

L’adresse IP publique

Lorsque vous effectuez une recherche en ligne, l’opération que vous effectuez consiste avant tout à localiser une adresse IP correspondant au serveur du site vers lequel vous demandez des informations. En termes plus simples, la référence IP du destinataire permet à la requête de se rendre directement et précisément vers le centre indiqué comme disposant de la réponse que vous attendez. Lorsque la procédure est ouverte à tout le monde, sans aucune restriction d’accès ni autre spécificité pour arriver à ce serveur, il s’agit d’un numéro IP public. 

En guise d’exemple, votre adresse IP Freebox communique avec celle de cet opérateur, afin de vous délivrer les informations nécessaires pour l’exploitation que vous devez en faire. Ces deux identités sont alors visibles par les centres de données de chaque partie, et de tout autre serveur susceptible de recevoir une demande de recherche. Chaque destination disposant d’une adresse IP unique, il est plus facile et rapide pour la commande d’identifier et d’atteindre le point d’arrivée requis, pour recueillir les informations et les transmettre au demandeur.

 

Origine de l’adresse IP publique

D’où vient mon IP ? Sachant qu’il s’agit d’un protocole ouvert et répondant à toute demande, il vous est simplement délivré par votre ISP ou Internet Service Provider, encore appelé le fournisseur d’Accès Internet dans le langage francophone. Votre adresse IP box est donc configurée au moment de l’installation du fameux boîtier. Son premier rôle consiste d’ailleurs à effectuer la synchronisation de l’équipement avec le serveur central, à partir duquel il exécutera toute demande que vous allez initier. Elle représente ainsi l’image de votre emplacement, depuis lequel vous lancez une commande, et où vous attendez précisément votre livraison.

 

Répartition des adresses IP publiques

L’adresse IP ne se produit cependant pas de manière spontanée. Bien que vous l’obteniez de votre FAI, ce dernier dépend encore de l’Internet Assigned Numbers Authority ou IANA. Cette entité représente la plus haute autorité responsable de l’attribution de l’adresse IP d’un site ou de tout appareil particulier qui se connecte sur un réseau. Vous vous retrouvez ainsi dans l’un des cinq registres Internet régionaux ou RIR existants selon l’endroit où vous vous trouvez, ou en fonction de la localisation de l’adresse Internet que vous recherchez. 

En gros, ces zones sont les suivantes : AfriNIC, APNIC, ARIN, LACIC et RIPE NCC. Ce dernier, par exemple, signifie Réseaux IP Européens Network Coordination Centre. Il représente le bloc correspondant à l’Asie, le Proche-Orient et l’Europe, et donc la France en particulier. Son rôle consiste à répartir les différentes coordonnées IP entre les LIR (Local Internet Registers ou registres internet locaux) et les NIR (National Internet Registers ou registres Internet nationaux). Vous pouvez alors vous rapprocher de ces entités pour trouver une identité spécifique, puisqu’elles se chargent de les transmettre aux opérateurs, ou directement aux consommateurs finaux eux-mêmes.

Comment connaître son adresse IP publique ?

Il est facile de connaître son adresse IP en se référant à divers indices. Outre le premier qui se rapporte au RIR, vous pouvez également le découvrir en vérifiant si vous disposez d’un code IP dynamique ou variable, d’une version statique ou fixe, ou encore s’il s’agit d’un numéro IP spécifique.

Généralement, la première option reste la plus utilisée pour les navigations sur Internet. Lorsque vous vous connectez au réseau pour surfer depuis votre PC, votre fournisseur d’accès Internet attribue une adresse IP d’ordinateur valide durant la session, et qui disparaîtra quand vous la quittez. Elle sera ensuite de nouveau disponible pour un autre utilisateur, quel que soit le support dont il se sert, pour devenir une adresse IP mac par exemple.

En ce qui concerne la référence IP statique ou fixe, celle-ci reste au contraire identique et ne change pas au fil des connexions au réseau. Elles se tournent surtout vers l’usage professionnel, pour les serveurs qui demeurent invariablement disponibles sur la même URL. L’adresse IP de téléphone du centre d’un opérateur en particulier peut par exemple choisir cette option.

Enfin, quelques codes IP ont été réservés par l’IANA pour un emploi spécifique, notamment pour abriter l’hôte d’un réseau, comme l’espace IPv4 0.0.0.0 à 0.255.255.255. De la même manière, l’adresse IP locale 127.0.0.1 vous permet de communiquer avec votre propre ordinateur, pour la vérification d’une reprogrammation par exemple. Si vous vous lancez dans la diffusion, le numéro spécifique 255.255.255.255 vous sera nécessaire. Dans tous les cas, ce dernier type de code ne vous autorise pas à vous connecter sur Internet, sauf si vous procédez à une transformation d’adresse réseau ou NAT (Network Address Translation).

Pour connaître son adresse IP publique, plusieurs moyens peuvent être utilisés. Il vous reste à trouver celui qui vous convient, selon le contexte et l’urgence de la situation.

 – Vous pouvez contacter votre fournisseur d’accès Internet, qui vous délivre votre adresse IP, après l’avoir obtenue lui-même de l’IANA. Il s’agit de la méthode la plus sûre, cependant elle peut ne pas être la plus rapide, surtout si vous avez besoin de l’information tout de suite.

 – Vous pouvez également vous servir de logiciels spécifiques qui recherchent pour vous cette information en fouillant les données de votre ordinateur.

 – Si vous voulez trouver l’adresse IP du téléphone sur lequel est branché votre boîtier TV, voici la procédure simple :

 – Connectez le box

 – Rendez-vous dans Mes services

 – Allez dans Accès Internet

 – Cliquez sur État de la connexion Internet. Une ligne d’information sur l’interface indique votre adresse IP.

 – Le plus facile et le plus rapide consistent à vous rendre sur des sites spécialisés dans la recherche d’adresse IP. Le seul risque figure dans le fait que la plupart de ces adresses sont toutes en http. Autrement dit, il s’agit de pages non sécurisées, telles que http://adresseip.com ou http://www.aboutmyip.com.

 

L’adresse IP privée

L’adresse IP joue un rôle essentiel dans l’identification spécifique de tous les appareils connectés dans un réseau. Elle permet au routeur de comparer et de repérer les IP sources et IP cibles, de manière à ce que chaque requête dirige les réponses correspondantes à la bonne destination, sans la moindre marge d’erreur. Une recherche d’adresse pour une commande peut cependant donner l’accès à des hackers sur vos données. De cette manière est née l’adresse IP privée, dont vous pouvez bénéficier avec une connexion particulière, que vous pouvez configurer dans un réseau local, au sein de votre entreprise par exemple.

 

Protection des données personnelles

Si l’IP public représente une porte qui donne vers l’extérieur, l’IP privé matérialise quant à lui une ouverture vers l’intérieur. De ce fait, même si cette suite de chiffre ne constitue pas une information personnelle en soi, un bon pirate informatique pourra toujours détecter une faille dans le simple fait de trouver l’adresse IP d’une entreprise ou d’un particulier. Il peut commencer par déterminer le FAI, et aussi réussir à géolocaliser plus ou moins précisément une adresse IP en particulier.

Dans ce cas, comment mon adresse IP peut-elle réellement être considérée comme privée ? Le débat sur la RGPD constitue un semblant de réponse, supposé couvrir cette partie spécifique de ce concept d’identification. Des règles strictes ont été établies pour la protection des données, notamment avec l’explosion des commerces en ligne. Désormais, un système a été mis en place pour limiter l’accès à ces informations, et valider l’appellation réelle en tant qu’adresse IP privée. Outre le titulaire, l’ouverture est maintenant uniquement accordée aux autorités de sécurité, et seulement pour les besoins d’une enquête pénale par exemple.

 

Méthodes de dissimulation

Il est important de connaître son IP, afin de faciliter certaines opérations spécifiques relatives au bon fonctionnement du réseau. Cependant, les risques liés à la présence sur Internet étant réels, il devient aujourd’hui utile de disposer de balises et de solutions efficaces pour protéger vos données. Il est par exemple possible de masquer son adresse IP en recourant à certaines techniques simples :

 – Avec le navigateur Firefox en particulier, vous pouvez vous servir du logiciel Tor Browser, pour passer en mode de visite privée. Dans cette méthode, les informations que vous envoyez et que vous recevez sont d’abord acheminées vers un centre avec une adresse IP spécifique, avant d’aller vers sa destination ou de revenir vers vous. Le seul ennui se situe au niveau du débit qui se réduit, à cause du passage vers une autre ligne.

 – Vous pouvez également opter pour la connexion privée, les VPN ou Virtual Private Networks (réseaux privés virtuels), par lesquels les données sont transférées de façon cryptée. Le serveur web voit alors l’adresse IP utilisée, mais pas celle du demandeur direct.

 – Le recours à un serveur proxy peut aussi vous permettre de vous couvrir derrière une autre adresse IP propre.

Dans tous les cas, vous devez accepter l’idée qu’il est impossible de cacher totalement votre référence IP.

Comment connaître son adresse IP privée ?

Pour diverses raisons, il peut toujours s’avérer être utile de savoir son code IP personnel. Cette information peut par exemple vous aider à configurer votre Android TV box pour une programmation spécifique, et surtout pour la protéger contre les éventuelles opérations de piratage. Cependant, la procédure dépend du support dont vous vous servez, et du type de logiciel installé.

Sous Windows, la manière la plus simple pour découvrir votre adresse IP consiste à exécuter le symbole IPconfig. Quelques détails varient en fonction de la version, mais la méthode reste la même. Il vous suffit de lancer l’invite des commandes. Pour plus de précisions, voici comment faire :

 – Appuyez sur Windows (forme de drapeau) et la touche R. Une interface va s’ouvrir, il vous suffit de taper cmd.

 – Si vous utilisez Windows 2000, XP ou Vista, la commande à taper est cmd/k ipconfig/all

 – Si vous utilisez Windows 95, 95, 7, 8 ou 10, tapez plutôt winipcfg

 – Une liste d’informations apparaît alors pour indiquer les ressources Ethernet du PC, les références IP, le nom de la connexion, le code Mac de la carte réseau, et surtout la fameuse adresse privée IPv4 de votre machine.

Si vous utilisez un ordinateur de la marque à la pomme, l’adresse IP mac est encore beaucoup plus simple, puisqu’il vous suffit de vous rendre dans les paramètres de réseau. Plus précisément, voici comment faire :

 – Entrez dans le menu Préférences système. Il s’agit de l’icône en forme du fruit en haut et à gauche de l’écran.

 – Ouvrez le menu Réseau.

 – Cliquez sur votre connexion active.

 – Vous verrez l’adresse IP privée s’afficher en haut à droite de l’écran.

 

 

S'abonner
Notifier
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments