Modernisez vos vieilles cartouches avec la Polymega

Dernière mise à jour: 03.12.19

 

Vous faites partie de ceux qui rêvent de rejouer à vos anciens jeux vidéo, sous une plateforme plus moderne ? La Polymega est faite pour vous ! Visant particulièrement les amateurs de retrogaming, cette console relativement polyvalente promet une expérience moderne en utilisant nos vieilles cartouches. Au moment où les acheteurs ne s’y attendaient plus, la Polymega propose de vous faire redécouvrir des jeux comme Super Nintendo, Mega Drive, ou encore NES.

 

La promesse

Présentée au public depuis de début de l’année 2017, Polymega a d’abord été nommée Retrobox. Taillée pour les amateurs de rétrogaming, elle se propose sous un boîtier classique, aux dimensions modestes. Un design soigneusement choisi pour rappeler les consoles d’antan, mais également pour convenir à toute sorte d’installation.  

Sa compatibilité semble être le principal point fort de la console Polymega. Effectivement, sa conception est telle qu’elle peut lire des CD-ROM et des vieilles cartouches. Le lecteur CD pourra lire tous jeux de la PlayStation (PS1), Mega CD, Neo Geo CD, TurboGrafx CD et Sega Saturn. Le port cartouche, sera quant à lui, réservé pour les jeux : Super Nintendo, NES, Mega Drive, la 32 X, SuperGrafx ou encore PC Engine. Seule différence, l’affichage sera en haute définition et en fonction de la cartouche utilisée, l’acheteur gagnera en bonus une manette totalement semblable à la manette originale du jeu en question. Éventuellement, si vous avez vos vieilles manettes dans le placard, la console vous donne l’occasion de les ressortir, car elles y seront totalement fonctionnelles. En outre, les fabricants promettent encore plus de mis à jour dans un futur proche pour permettre à d’autres consoles d’être pris en charges par la Polymega. Entre autres, la SEGA Dreamcast et la SEGA Saturn ont été mentionnées sur ce projet.   

Pour que l’expérience de jeu soit optimale, la marque Playmaji s’est également assurée de fractionner le temps d’attente en 3, permettant ainsi un minimum de temps de chargement. Et pour limiter les dégâts causés par les usures de cartouche, l’utilisateur pourra même sauvegarder ses jeux préférés sur la console, pour accentuer leur durabilité.

 

 

La conception

Polymega est une console modulaire représentant un mode de fonctionnement très pratique. Effectivement, la console met à disposition une émulation hybride. Cette caractéristique technique déploie moitié logicielle et moitié matérielle. En guise d’autres possibilités, le joueur pourra diffuser ses parties en streaming sur Twitch et YouTube.

En guise de fonctionnalités, les fabricants parlent d’un affichage à 1080 p, d’écrans virtuels, de ports USB et de port carte SD, sans oublier le port cartouche évidemment. Attention toutefois, car la console ne fonctionnera qu’à partir de cartouches originales puisqu’elle est entièrement légale. D’ailleurs, ne pensez même pas à contourner cette légalité en utilisant des ROMs recueillis sur le net, car cela ne fonctionnera pas.

En outre, force est de constater que la console s’équipe d’une interface moderne, permettant un accès et une utilisation à la portée de tous. Même sur les téléviseurs les plus modernes, l’affichage des vieilles cartouches a été étudié pour être diffusé de manière la plus originale possible. L’utilisateur aura également à sa disposition un petit logiciel regroupant tous les jeux de sa collection dans une bibliothèque numérique, en plus de proposer les menus Netflix ou Canalplay pour visualiser des films et des séries à volonté. Bref, de quoi saliver n’importe quel retrogamer !

 

 

Seul frein : son prix

En faisant attendre les acheteurs pendant plus d’un an, Playmaji annonce enfin une date de commercialisation pour la Polymega ! Sa sortie est justement attendue pour le 01er Avril 2019. Et bien que la console soit prometteuse et attrayante aux vues des plus nostalgiques, son prix d’achat a été souvent critiqué. Pour pouvoir rejouer à vos anciennes cartouches, vous devrez justement débourser la somme de 300 euros pour la console de base. Les modules quant à eux, seront proposés pour chacun 60 euros. Des tarifs témoignés comme excessifs par certains, mais prévisibles par d’autres. Et encore, les fabricants précisent qu’il s’agit encore là d’estimation puisque les prix peuvent encore augmenter.

Éventuellement, force est de constater que Polymega n’est pas la première console retrogaming, et ne sera sûrement pas la dernière. Parmi ses concurrents directs, nous pouvons déjà citer le Commodore 64 Mini, la PlayStation Classic ou encore la Nintendo NES Classic Min.

Toutefois, nous devons rappeler que plusieurs professionnels ont collaboré pour donner fruit à ce petit bijou, si l’on ne devait citer que Hitachi LG Data Storage pour la création du lecteur CD/DVD. Et pour couronner le tout, Eric Christensen, un nom déjà trop connu dans le monde du jeu fait partie du projet !

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (41 votes, moyenne: 4.67 de 5)
Loading...