La propreté : le secret d’une console de jeu performante

Dernière mise à jour: 17.11.19

 

Les premiers jours d’acquisition d’une console de jeux semblent être interminables, et l’on a tendance à s’y fixer toute la journée. Au début, on essaie de garder au propre les composants en se servant des chiffons plus ou moins adaptés. Au fil du temps, lorsque les mises montent et les joueurs se multiplient, il n’y a presque plus du temps pour la maintenance, encore moins pour le nettoyage. Lorsque les joueurs passent à tour de rôle aux manettes, les traces de doigts tendent à s’y coller successivement, sans parler des autres sources de saleté et de tâches, comme la poussière, les débris d’aliments, les pelages d’animaux, etc. Mais heureusement qu’il existe des astuces pour garder la console, au même titre que les micro-ordinateurs, en bon état, propre et performante.

 

La poussière et son agressivité à l’encontre de la console de jeux

Parmi les ennemis de la console, c’est la poussière qui est la plus crasseuse et de surcroît la plus difficile à combattre. Elle se faufile presque partout, même dans les plus petits trous de votre console. La poussière résulte d’une décomposition de certaines substances organiques ou des fibres de tissus ou de poils d’animaux, et de plusieurs corps imperceptibles à l’œil nu. Il arrive même que la poussière soit composée de substances toxiques qui risquent de contaminer les joueurs d’une manière contagieuse.

Sachant que la console ou le PC est muni d’un ou des ventilateurs, ces éléments sont assaillis par la poussière en les encrassant, puis en les bloquant par la suite, sinon en ralentissant leur vitesse. Tel événement risque de surchauffer l’appareil. Ce ne sont pas uniquement les joueurs qui amènent la poussière, mais cette dernière peut également entrer par la porte et les fenêtres lorsque le vent souffle. Ce phénomène est presque incontrôlable, et personne n’est à l’abri de son installation dans une console.

 

 

Les bons gestes à adopter

La surchauffe au fil du temps provoque une surconsommation électrique. Outre la saleté qu’elle répand sur la console, la poussière détériore son fonctionnement et augmente également la facture de l’électricité. Pour éviter cette propagation, voici quelques conseils :

Dès que vous amenez la console de jeux et ses composants chez vous, le premier réflexe est de lui procurer une housse contre la poussière. Il faut mettre cette house dès que la console est hors service. Cette astuce ne peut toutefois pas totalement empêcher la poussière, et c’est pourquoi il est important de passer un coup de chiffon régulièrement sans attendre que la saleté s’accumule et puisse se voir à l’œil nu. Pensez aussi à couvrir la console, en position éteinte, lorsque vous faites le ménage.

Ce qu’il faut éviter, c’est l’utilisation de bombes dépoussiérantes au risque de pousser la poussière davantage dans les petits coins et à l’intérieur de votre console, à moins que vous puissiez la démonter et la remonter par la suite. Dans tel cas, il vous est possible de nettoyer également les circuits imprimés avec un pinceau à poils imbibé d’alcool.

 

Évitez et nettoyez les traces de doigts

Parmi les composantes et périphériques de la console de jeux, les plus exposées à la saleté sont les manettes. Tous les joueurs sont obligés de manipuler ces manettes pour jouer. Reste à savoir les quantités de microbes qu’ils emportent et transmettent aux autres. Les traces de doigts sur les manettes causent effectivement leur encrassement rapide. C’est donc la passerelle pour certaines maladies transmissibles d’un joueur à un autre. À noter que dans la vie courante, sans parler de manettes, plus de 80 % des microbes passent d’une personne à une autre par la main. La probabilité de contracter un rhume, la toux ou une maladie transmissible plus grave est donc accrue si les manettes ne sont pas correctement nettoyées.

En guise de solution, il faut déjà commencer par conscientiser les joueurs de se laver les mains avant de manier les manettes. C’est la mesure préventive. Par la suite, il faut régulièrement nettoyer les manettes avec des lingettes antiseptiques, le cas échéant servez-vous d’un chiffon doux imbibé d’alcool de 90 degrés. Les recoins peuvent être atteints en utilisant des cotons-tiges trempés d’alcool. Ces entretiens sont valables pour tous les périphériques, y compris les câbles possiblement touchés par les joueurs.

Si le budget le permet, l’on peut utiliser un spray nettoyant sans composante blanchissant pour éviter la décoloration. La moins chère et la plus pratique des matières pour nettoyer est le vinaigre blanc, tout en étant écologique et très efficace pour le nettoyage.

 

 

N’oubliez pas les autres composants

Les disques comme supports externes de jeux doivent être nettoyés de temps en temps. Il faut toutefois éviter de toucher les pistes et utiliser un chiffon doux sans peluche pour effacer les traces. En ce qui concerne les cartouches, le coton-tige est nécessaire pour essuyer les traces sur les connecteurs.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...