Google continue d’innover avec la Home Max

Dernière mise à jour: 23.09.19

 

Suite au succès de ses petites sœurs, la Home et la Home Mini, la Home Max apparaît sur le marché comme une sorte d’amélioration et de version revisitée, quoique meilleure. Cette enceinte de type XXL promet justement des performances sonores et une intelligence indéniable, dont le géant américain n’est pas peu fier. Des atouts que nous allons d’ailleurs exploiter à travers cet article.

 

L’intelligence artificielle

Google ne fait pas les choses à moitié et propose dans son enceinte connectée un mélange d’innovations, de modernité et d’intelligence. Justement, la technologie Smart Sound dont elle se dote lui permet de s’ajuster automatiquement en fonction de son environnement. C’est-à-dire qu’en fonction de la pièce où vous allez l’installer, elle s’arrange pour que la qualité sonore soit toujours optimale, sans que l’utilisateur ait à régler quoi que ce soit. Une technologie encore nouvelle chez la famille d’enceintes de Google, et qui ne manque pas tenter les acheteurs.

Autre atout qui fait la différence sur le marché, sa possibilité à être commandée par la voix sur une large distance de 2 mètres, grâce à l’application Google Assistant. Une reconnaissance qui s’active dès la prononciation des mots « OK Google ». Relativement pratique, cette option permettra à l’utilisateur de lire des musiques à distance, d’allumer des ampoules connectées, d’avoir la liste des rendez-vous de la journée, ou même d’avoir accès au flash info. Cerise sur le gâteau, cette commande vocale peut être pratiquée par 6 voix différentes.

 

 

Le géant international Google s’y connaît-il en son ?

Force est de souligner que Google n’est pas à sa première enceinte connectée. Néanmoins, dans la Home Max, elle s’essaie à intégrer une égalisation automatique, pour que le rendu sonore soit adapté au volume ou à l’isolation d’une pièce donnée. Grâce à cette option, l’on peut dire que la fabrique marque un point très intéressant. En outre, en prenant le temps de comparer ce modèle à ses confrères de la même marque, son format massif apparaît comme une grande différence. Ses enceintes sont donc de tailles conséquentes et fournissent un son puissant et à haut volume. Ceci étant sûrement dû par ses deux boomers, deux tweeters et ses six micros.

Mais une question se pose, la qualité sonore est-elle comme l’aurait espéré les acheteurs ? Certains confirment qu’effectivement, l’enceinte reproduit efficacement les fréquences sans passer par de graves distorsions, tandis que d’autres reprochent un certain manque de précision. Les audiophiles ayant déjà eu l’opportunité de tester le produit, confirment les deux faits, mais ajoutent que l’enceinte pourra être appariée avec une autre Home Max si vous souhaitez profiter d’un son en stéréo.

 

Un design critiqué

Cette troisième enceinte de chez Google se propose comme étant une amélioration à ses prédécesseurs. Néanmoins, son format dit « trop imposant » se confirme par ses dimensions de 335,3 mm x 188mm x 152,4 mm et son poids de 5,3 kg. Pas très intimidant certes, mais les acheteurs témoignent s’être attendus à du moderne, du discret et affirment être déçus par cette « faute de goût ». Heureusement que l’ergonomie du produit vient changer la donne en proposant une commande aussi bien vocale que tactile. Les fabricants rappellent également que le produit peut se placer aussi bien verticalement qu’horizontalement pour ne pas trop s’imposer dans votre décoration. Et pour éviter les éventuelles rayures, le tout est fourni sur une base en silicone. Sinon, l’enceinte est proposée sous plusieurs couleurs pour pouvoir cibler plusieurs goûts.

 

 

Les limites de la Home Max

L’on avait déjà évoqué le manque de précision de l’enceinte, en termes de qualité sonore. Cette puissance qui manque de finesse n’est toutefois un défaut notoire que sur les oreilles attentives et professionnelles. Les acheteurs, plus « communs » regretteront d’autres options, à savoir l’impossibilité d’utiliser l’enceinte en guise de barre de son pour home cinéma, ou encore le prix jugé trop cher du produit. Proposée à presque 400 euros, l’enceinte peut justement ne pas être à la portée de tous malgré ses multiples options. À ce tarif, elle vient directement concurrencer le HomePod d’Apple qui semble encore trôner sur le marché  actuel.

 

Attention toutefois, car le verdict final est loin d’être cruel pour la Home Max dont l’intelligence et l’ergonomie ne déçoivent pas. En outre, il est également important de souligner que cette référence a été conçue pour être 20 fois plus puissante que le Google Home d’origine. L’enceinte s’ajoute également de plusieurs possibilités de Streaming dont Google Play, YouTube ou encore Spotify. Et la bonne nouvelle est qu’après les US, cette enceinte intelligente et connectée est désormais disponible en France.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...