Le protocole HDCP et son importance en 4K

Dernière mise à jour: 28.10.21

 

La norme HDCP ou High- bandwitch Digital Content Protection a été conçue pour pouvoir protéger les contenus numériques des éventuels piratages. En effet, les autres protocoles de protection ne prennent pas en charge le contenu numérique HDCP. Dans cet article, nous allons justement vous expliquer ce qu’est un HDCP. En quoi est-il important en 4K ? Ses différentes versions, etc.

 

En quoi consiste le protocole HDCP ?

Pour éradiquer l’essor de la copie illégale de contenus numériques, un consortium dans lequel Intel prend une place importante, a créé la norme de protection des contenus HD appelée HDCP. En d’autres termes, elle permet de sécuriser tous les médias haute définition notamment les disques Blu-Ray. Cela concerne non seulement les équipements physiques, mais aussi la transmission 100 % numérique c’est-à-dire les services en streaming utilisant un boîtier Netflix.

C’est un système qui est considéré comme une forme de gestion des droits numériques (DRM). Il a pour fonction de limiter voire empêcher la transmission au cas où elle implique l’utilisation d’appareils qui ne respectent pas les normes streaming établies par le nouveau protocole. On a tendance à confondre HDMI et HDCP. HDCP est un système qui fonctionne sur trois câbles, notamment le HDMI. Autrement dit, la connexion entre les appareils se fait via des câbles spécifiques à savoir DVI, DisplayPort et HDMI.

Quel que soit le câble que vous utilisez, il doit respecter les normes fixées par HDCP. Il en est de même pour l’ensemble des appareils utilisés : stream box TV, PC, console de jeu, splitter HDMI, écran d’ordinateur, home cinéma, etc. Concernant le fonctionnement du système d’authentification, on a attribué des clés privées aux constructeurs. Ces clés disposent d’une longueur de 56 bits et d’une clé publique KSV.


Les différentes versions de HDCP

La première version HDCP a été élaborée de la même manière que le HDCP actuel. Il s’agit du HDCP 1.4, conçu pour prendre en charge le contenu full HD. Toutefois, cela n’a pas empêché les pirates de surmonter la défense. Il en est de même pour les versions 2.0 et 2.1. De ce fait, les créateurs de HDCP ont décidé de mettre à jour le système en créant le HDCP 2.2. Ils ont fait en sorte que le protocole soit encore plus sophistiqué. Dorénavant, vous ne pouvez plus regarder un film à moins de remplir certaines conditions.

Le but étant de pouvoir transmettre le contenu UHD de manière sécurisée, quelle que soit la source utilisée à savoir les lecteurs multimédias, les décodeurs câblés, les récepteurs satellites, les téléviseurs, etc. Pour ce faire, on a mis en place un système de connexion sécurisée entre les sources et les récepteurs des signaux vidéo numériques que ce soient des téléviseurs, des moniteurs ou des projecteurs. Les signaux sont directement cryptés grâce à des mécanismes complexes. Comparée aux autres versions, la protection HDCP 2.2 est réputée pour sa capacité à être plus efficace et plus rapide en termes de réaction aux violations en ligne.

En cas de violation, le contenu des sites piratés est supprimé. Il en est de même pour les adresses URL des résultats reçus à partir des moteurs de recherches. D’ici peu, d’autres versions verront probablement le jour sachant que la 8K commence à faire son apparition. Quelle que soit la version, l’important est de protéger vos contenus des piratages, comme il est aussi essentiel de protéger votre coude notamment lorsque vous faites des exercices physiques. Ces systèmes de protection ressemblent un peu à la meilleure coudière épicondylite qui existe sur le marché. Ils sont essentiels pour vous protéger de manière efficace.

 

En quoi le HDCP est-il si important en 4K ?

Pour que les appareils soumis aux normes HDCP puissent s’accorder entre eux, il faut qu’ils disposent d’une carte graphique compatible avec ce protocole. Le HDCP impose également l’intégration d’une puce pour effectuer le chiffrement et le décodage des flux vidéo sur les appareils connectés.  Dans le cas contraire, votre contenu ne s’affichera pas en 4K, mais en full HD. Dans certains cas, on peut obtenir un affichage haute définition, mais avec un signal limité à 576 lignes au lieu de 1080 lignes pour un Blu-Ray. La qualité du son ne sera pas la même. Il se pourrait même que l’écran n’affiche rien et reste noir. Prenons l’exemple du problème Netflix. Il vous est possible d’accéder jusqu’à au menu principal, mais l’application ne va pas se lancer. Ensuite, un message ou un code d’erreur sera affiché sur l’écran comme « format vidéo non supporté ».

Il se trouve que la grande majorité des appareils anciens et la plupart des lecteurs multimédias ne prennent pas en charge le protocole HDCP 2.2. Ils sont confrontés à un problème de décodeur canal 4K. C’est là que les choses se compliquent. C’est le cas de tous les appareils étant conçus avant 2005, date à laquelle la norme HDCP a été appliquée. Il est donc recommandé de faire toutes les mises à jour vers HDCP 2.2. Il se pourrait aussi que la connexion entre la source et l’écran ne soit pas compatible avec un câble HDMI ou DVI.

Encore une fois, le contenu ne s’affiche pas. Certes, des solutions sont envisageables, comme passer par le port VGA de l’ordinateur, mais la qualité du rendu est affectée. La connexion numérique est dégradée. En revanche, l’industrie du gaming n’est pas concernée par ce protocole, mais les applications de divertissement ne s’afficheront pas. Pour les appareils comme un TV, un écran d’ordinateur ou un vidéoprojecteur labellisé HDCP 1.4, le contenu sera présenté en Full HD 1080 p classique. Ce qui implique que le HDCP 2.2 et le contenu 4K vont de pair. Vous ne pouvez pas profiter de la 4K si vous n’avez pas un HDCP 2.2.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES