Comment se protéger de l’inflation ?

Dernière mise à jour: 18.05.22

 

L’inflation est un phénomène qui se remarque habituellement par la hausse générale des prix. Cette dernière peut exploser, quand elle est causée par des évènements particuliers, comme les guerres, les catastrophes naturelles, ou encore une pandémie. Cependant, il y a toujours une augmentation « naturelle » de la valeur des biens et services sur le marché, au fil des années. Comment protéger ses avoirs face à cet inévitable déséquilibre économique ?

 

Comment mesure-t-on l’inflation ?

Les spécialistes de l’économie calculent le taux d’inflation en utilisant beaucoup de variables. Le prix de services et de produits est régulièrement collecté par une organisation qui envoie ses agents dans des milliers de points de vente physiques. Avec la nouvelle technologie et Internet, une grande quantité de données est aussi recueillie et traitée numériquement. En France, l’organisme désigné pour cette tâche est l’Insee, qui calcule ensuite une moyenne pour dégager un indice qui sera comparé à d’autres périodes.

Si on demande aux ménages « Qu’est-ce que l’inflation ? », ils n’auraient peut-être pas le même discours que les économistes. Pourtant, ils ressentent les effets de l’inflation sur leur pouvoir d’achat. Pour faire simple, avec 100 euros pour faire les courses aujourd’hui, on a moins de choses dans le chariot, par rapport à 2010. Et il est quasiment certain qu’en 2030, la valeur de la monnaie actuelle va encore dévaluer. Si le revenu d’un individu n’augmente pas au bout d’un certain temps, on peut conclure qu’au fil du temps, cette personne s’appauvrit.

 

Qu’est-ce qui provoque l’inflation ?

On peut dire que jusqu’à un certain niveau le taux d’inflation positif, ou en hausse, est bénéfique pour l’économie d’un pays en général. Par crainte de la dévaluation de la monnaie, ceux qui possèdent une grande quantité de liquide investissent. Quand les consommateurs sont conscients qu’un produit coûte moins à un moment donné, cela les encourage à en acheter plus. La monnaie qui circule est l’oxygène qui fait respirer les marchés, car c’est le fait d’acheter et vendre qui les fait vivre.

Mais quand les prix grimpent trop vite, le résultat est que la population en paie les frais. Cela peut être causé par plusieurs raisons.

  • La hausse du coût d’un produit :

Quand un bien ou un service est plus difficile à produire, son prix augmente automatiquement. Un produit peut devenir plus rare ou plus cher à la production. Prenons l’exemple de l’exploitation du pétrole. Au fil des ans, il faut chercher de nouveaux gisements, ce qui nécessite des moyens techniques plus avancés, plus de ressources (humaines et matérielles). Si ce produit tient une place importante dans l’écosystème économique du pays, l’augmentation de son prix entraînera celle des autres. Si un état utilise l’énergie fossile pour le carburant et pour alimenter en électricité les ménages, l’augmentation de cette matière a un impact sur la consommation électrique des ménages, sur leurs dépenses en transport, sur les dépenses de fonctionnement de tous les commerces …

  • Une grande quantité de monnaie en circulation

Parfois, il arrive que la monnaie (pièce ou billet) soit en grande quantité sur le marché, alors qu’il y a trop peu de biens en circulation. Parfois, il s’agit d’une simple hausse du pouvoir d’achat des habitants, ou une émission trop importante (recours à la planche à billets) venant de la part des autorités. Cela peut aussi arriver quand les banques rendent les prêts bancaires trop accessibles. En d’autres termes, la monnaie perd de sa valeur quand il y en a trop, ce qui fait grimper le taux d’inflation.

  • L’importation et la demande

Quand on comprend et anticipe qu’est-ce qui provoque le phénomène économique, il est plus facile de savoir où il faut investir son argent et protéger son épargne. Parfois les économistes peuvent anticiper la demande, mais à certains moments tout échappe à notre contrôle. Personne n’aurait pu prévoir quelle inflation viendrait en 2021 après qu’une pandémie ait causé une baisse de la production de composants électroniques chinois. Nul ne peut anticiper une vague de gel ou une sécheresse qui risque de décimer des récoltes entières. Une forte demande en matière première et une augmentation du coût des produits d’importation peuvent faire grimper l’inflation de manière significative.

Comment se protéger de l’inflation ?

L’importance de l’inflation peut avoir différentes causes, au sein d’un pays ou d’une région, alors la manière de s’en protéger peut donc varier selon les circonstances. Dans tous les cas, mettre des liasses sous le matelas afin de se mettre à l’abri pour ses vieux jours est un mode d’épargne désuet à cause du phénomène économique. Mais peu de personnes sont encore familières avec les DeFi ou finances décentralisées pour pouvoir gérer et protéger au mieux leurs économies des fluctuations de la monnaie, sans bouger de chez soi.

  • Convertir son argent en or

Ceux qui « stockent » l’argent trop longtemps sans le faire « travailler » voient leur richesse s’éroder petit à petit. Pour se protéger de la hausse trop importante du taux d’inflation, l’une des méthodes les plus anciennement utilisées est d’acheter de l’or. Sa valeur fluctue légèrement au fil des ans, mais c’est un investissement par excellence sur le long terme. Aujourd’hui, il est possible de posséder des matières premières « sur le papier », donc on n’est plus obligé de louer un coffre-fort à la banque pour ranger ses lingots. Il s’agit plus d’une épargne pour anticiper une dévaluation trop importante de la monnaie dans quelques décennies, et non un investissement destiné à s’enrichir rapidement.

  • Les obligations indexées sur l’inflation (OII)

Sur le long terme, les investisseurs optent souvent pour des placements qui donnent des rendements proportionnels à l’inflation. Cela permet de mieux protéger une épargne pour ses vieux jours, car même avec la dévaluation de la monnaie, ce type d’actif reste un des plus sûrs, à cause de son indexation sur l’indice des prix à la consommation. D’où les termes financiers “obligations indexées sur l’inflation”, ou OII.

  • Acheter des actions d’entreprises « sûres »

Certaines sociétés sont toujours capables de tirer leur épingle du jeu malgré la hausse des prix, grâce à leur envergure, leur notoriété ou l’exclusivité qu’ils offrent. Parfois, il y a même des acteurs du marché qui font grimper leurs prix plus vite que le taux d’inflation, surtout quand la demande sur leurs produits ou services est en augmentation. Si on sait investir dans les actions des entreprises à fort potentiel de développement, non seulement on protège nos économies, mais on peut aussi gagner beaucoup de bénéfices.

  • Investir dans l’immobilier

Si vous voulez placer vos épargnes à l’étranger, faites attention à calculer les risques. D’autant plus que si vous êtes en France, vous pouvez facilement investir sur le territoire. Si certains se protègent de l’inflation en achetant des diamants et de l’or, d’autres misent sur l’immobilier. De nos jours, on n’est pas obligé de posséder un terrain ou une maison pour assurer ses arrières, on peut avoir recours à une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Celle-ci se charge de gérer les placements, et ce genre d’investissement est toujours en corrélation avec le prix du loyer en général.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES