La musique en 8D : le son du futur

Dernière mise à jour: 14.04.21

 

Comme les formes, les couleurs et les images, la technologie du son évolue également de son côté. La naissance de la musique en 8D constitue la dernière innovation en matière de chansons. Cependant, le concept nécessite un certain éclaircissement, afin de ne pas vous tromper par rapport à la réalité.

 

Définition de la musique 8D

À l’origine, la musique se diffusait de manière unidirectionnelle, de son point d’envoi à un lieu de destination, dans une trajectoire linéaire. Elle était qualifiée de monophonique, et bien que regroupant un ensemble de sons créés par différents instruments, en plus de la voix, tout se déplaçait dans un mouvement rectiligne uniforme. La technologie a ensuite évolué, imposant la stéréophonie dans un déplacement en 2D, toujours linéaire certes, mais permettant quand même de distinguer les différentes nuances dans les signaux transmis. Depuis, les innovations ont continué, et si le casque stéréo a laissé la scène au modèle 3D pour une audition individuelle en immersion, une nouvelle version de l’écoute commence à se faire valoir, matérialisée par le 8D audio.

Mais qu’en est-il exactement de ce format original ? Pour simplifier les explications, le son 8D représente la dernière génération de signal sonore pour permettre aux utilisateurs de vivre une nouvelle expérience immersive en la matière. Après le plaisir du surround qui vous aide à profiter des différents effets sonores sortant par des lignes distinctes pour chaque signal, le concept de l’audio 8D pourrait consister à envoyer les décibels dans huit directions claires. Seulement, ces diverses diffusions peuvent être audibles à partir d’un même périphérique d’écoute, notamment un casque. L’objectif reste à respecter le principe absolu de l’immersion, le son audio continue d’évoluer en ce sens.

Structure de la musique 8D

Contrairement aux études effectuées pour faire évoluer le monophonique vers la stéréo, ou dans la conception du son surround, la musique 8D se base sur des manipulations techniques plutôt simples et faciles. Un premier exemple se matérialise par ce que propose la chaîne YouTube 8D Tunes. Sur cette plateforme, certaines musiques se diffusent dans des mouvements circulaires autour de l’auditeur, dans le simple concept 2D. Celles-ci sont ensuite spatialisées en binaural, avec le choix d’une trajectoire qui évolue en fonction de la structure, de la technique de mixage ou de l’arrangement du morceau. 

Les différentes parties comme les coupes, les arrêts ou autres séquences spécifiques de la chanson se dévoilent alors sous un aspect nouveau. Vous en verrez de toute les couleurs en écoutant votre barre de son. Pour ajouter de la crédibilité à l’effet de pièce, une petite dose de réverbération vient s’intégrer à l’ensemble ou à certaines parties stratégiques.

Toujours dans l’étude de la musique 8D YouTube, certaines chansons continuent de profiter de la technique de la spatialisation binaurale. Seulement, le mouvement circulaire reste cette fois invariable et peut même ne pas du tout s’adapter au morceau. En conséquence, vous pourrez constater des problèmes de distorsion qui viendront dégrader la qualité du mix original, au lieu de l’améliorer. Néanmoins, cette conception de la musique binaurale fait également partie du concept 8D audio, et trouve quand même son auditoire malgré le résultat plutôt médiocre issu de cette manipulation erronée, mais pourtant faite exprès.

Enfin, un autre aspect de la musique 8D vise à se servir des principes de la monophonie en 1D en apportant un effet autopan gauche/droite. L’astuce consiste cependant à adopter la diffusion à une vitesse fixe et invariable, quelle que soit la structure d’origine de la chanson. De plus, si vous savez comment écouter de la musique, vous comprendrez aisément que certains morceaux, malgré ces petites transformations, restent tel quel au niveau de la conception. Par contre, vous pourrez également constater que d’autres ont subi les accès subits d’inspiration de ceux qui les ont mis en ligne, avec des effets spéciaux par-ci par-là, pas toujours adaptés, mais appliqués quand même.

En résumé, suite à ces différents exemples et illustrations, vous comprendrez que le concept de la musique 8D repose surtout sur la personnalisation de chaque morceau, avec des résultats plus ou moins probants, et pas toujours de bon goût, du moins relativement. Les utilisateurs n’ayant pas forcément la fibre artistique, la situation reste compréhensible.

 

Fabrication de la musique 8D

Si ce que vous avez entendu jusqu’ici en matière de 8D audio est loin de satisfaire vos attentes, vous avez la possibilité de rectifier le tir, et de vous arranger pour obtenir votre plaisir en solo. Pour vous immerger au casque notamment, vous pouvez commencer par vous tourner vers les sites qui proposent de nombreux contenus binauraux. Après avoir trouvé le type de son qui vous convient, vous pouvez même penser à faire de la musique selon vos goûts, et pourquoi pas suivant votre propre inspiration.

Pour ce faire, l’opération ne présente rien de compliqué. Comme pour un cheval à monter jouet, vous devez juste respecter quelques étapes spécifiques et effectuer quelques procédures faciles. Pour commencer, vous devez choisir le morceau que vous voulez modifier. Afin de ne pas tomber dans le côté obscur, veillez à l’acquérir légalement, par téléchargement via les sites officiels, ou simplement à partir d’un disque original. 

Ensuite, vous devrez installer un logiciel MAO musique assistée par ordinateur sur votre pc. Les propositions abondent sur la toile, dont certaines compatibles avec Mac et Windows. Il vous faudra aussi vous munir d’un plug-in de réverbération, et d’un autre pour la spatialisation binaurale. Certains modèles sont également libres, à l’exemple de Ambeo Orbit, qui matérialise l’exemple pris ici.

Voici la procédure pour vous apprendre comment enregistrer une musique 8D. Après avoir introduit le morceau, sélectionnez Azimuth dans le menu Ambeo Orbit. Le plus simple est de vous mettre en Touch, et d’assigner les plug-ins à un potentiomètre pour une meilleure fluidité du réglage. Effectuez une spatialisation virtuelle 3D, puis envoyez le tout dans la réverbération de votre choix.

 

 

S'abonner
Notifier
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments