Réparation d’une clé USB protégée en écriture : les meilleures solutions

Dernière mise à jour: 18.05.22

 

Votre USB subit des problèmes d’écriture si bien qu’il est désormais impossible de venir y copier des fichiers ou tout simplement de procéder à la suppression des fichiers en son sein ? Nous nous proposons de vous offrir quelques solutions qui pourront vous permettre de régler ce problème. Néanmoins, avant toute chose, il convient de distinguer l’origine de la « panne », car dans certains cas, cela s’avère irrémédiable.

 

Remonter aux origines du souci

Comme nous l’avons précédemment laissé comprendre, une clé USB protégée en écriture peut être due à plusieurs paramètres. Tout d’abord, il se peut que le matériel en question soit pourvu d’un commutateur qui enclenche la protection en écriture. Toutefois, c’est la cause la moins commune actuellement, car ces modèles ne sont plus à l’air du temps. La seconde possibilité repose sur des circuits électroniques endommagés, qu’il s’agisse de la mémoire ou du contrôleur. Si tel est le cas, même si vous décidez de formater la clé USB, cela ne changera rien. Enfin, il se peut aussi qu’il y ait eu une erreur d’écriture, ce qui génère souvent une modification des données au niveau de la zone de démarrage.

Toutefois, dans tous les cas, si cela s’avère encore possible, pensez tout d’abord à récupérer l’ensemble des fichiers contenus dans le matériel en effectuant des copies. En effet, les principales opérations à effectuer par la suite risquent de nettoyer la clé USB de tout son contenu. Par ailleurs, si vous cherchez le chemin le plus court, il est possible de tester votre disque à partir d’un autre support. Si vous utilisez par exemple un ordinateur qui fonctionne sous Windows, tentez le support sous Mac. Dans le cas où aucun problème n’est détecté, vous n’aurez qu’à procéder à un formatage de la clé USB.

 

Autrement, voici les procédures à effectuer :

Solution n°1 : se servir de Diskpart sous Windows

Pour ceux qui l’ignorent encore, sachez que Windows dispose d’un utilitaire qui permet la gestion de vos supports d’écriture ainsi que des disques durs. Afin de pouvoir y accéder, vous devez commencer par lancer une invite de commande en maintenant les touches « windows +R », puis il faudra taper « cmd » avant de valider via la touche Entrée. Cela fait, inscrivez-y « diskpart » et procédez à la validation. 

Pour découvrir un inventaire des disques disponibles, tapez « list disk » puis valider une nouvelle fois. Vous pourrez à partir de là partir à la recherche du numéro de votre disque qui est protégé en écriture. Pour vous repérer, vous pourrez par exemple vous fier à la capacité de stockage de l’USB. Ensuite sélectionnez-le tout en écrivant « select disk X », le X représentant le numéro qui a été attribué au support en question, puis validez.  En tapant « attributes disk clear readonly », puis « attributes disk » ensuite « excite », vous allez pouvoir retirer la protection en écriture d’une clé USB.

 

Solution n°2 : modification de la base de registres

Il peut également arriver que Windows vous interdise l’écriture sur votre clé USB quand la base des registres est pourvue d’un changement spécifique. Dans ce cas de figure, la correction est toute simple, car il vous suffira de lancer l’éditeur en appuyant sur les touches Windows + R et en tapant « regedit » puis Entrée. Si un message de contrôle du compte utilisateur s’affiche, vous n’aurez qu’à cliquer sur « oui ». Il faudra ensuite trouver (colonne de gauche) la clé HKEY_LOCAL_MACHINE\System\CurrentControlSet\Control\StorageDevicePolicies.

Dans le cas où vous n’arrivez pas à la percevoir, c’est qu’il faudra se tourner vers une toute autre solution pour retirer la protection en écriture. Inversement, si elle est bel et bien présente, il faudra cliquer dessus et concentrer votre attention sur la colonne de droite. Pour une entrée WriteProtect dotée d’une valeur 1, il faudra faire un clic droit afin de pouvoir choisir « modifier ». Il ne vous suffira plus qu’à modifier cette valeur en 0 avant de cliquer sur OK. Le redémarrage de l’ordinateur est par la suite nécessaire.

 

Solution n°3 : le programme de formatage

Si vous continuez à vous demander comment enlever la protection en écriture d’une clé USB ou comment retirer la protection en écriture d’un disque, car les 2 précédentes solutions n’ont pas fonctionné, nous vous proposons d’opter pour le programme de formatage du constructeur et non de Windows. En effet, plusieurs constructeurs de clés disposent de programmes spécifiques et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il serait plus judicieux d’y recourir, surtout s’il est possible de télécharger ce dernier sur un site en ligne. Autrement, pour l’obtenir, vous pourrez également prendre contact avec le support technique du fabricant.

Néanmoins, avant de procéder à une quelconque action ou de lancer le programme, assurez-vous qu’il s’agit du seul matériel connecté à votre ordinateur. Dans ce contexte précis, vous pourrez choisir entre un formatage qui est représenté par le mot « format » ou la restauration des paramètres pour « restore ».

Si vous réussissez à réparer une clé USB de cette manière, soit en rendant l’écriture à nouveau faisable, il est de coutume de toujours procéder à un reformatage. Mais encore faut-il savoir comment formater une clé USB ! Avant cette opération, il convient toujours de copier vos fichiers dans un autre support, à l’exemple de votre téléphone, sous la seule condition qu’il ait assez d’espace disponible. 

Par ailleurs, pour éviter qu’il ne s’éteigne au moment de la duplication, assurez-vous qu’il ait reçu une charge complète en choisissant le bon adaptateur secteur USB. Les détails assurés, rendez-vous dans l’explorateur de fichiers puis faites un clic droit sur la clé et optez pour « Formater » dans le menu déroulant. Assurez-vous ensuite que la case « Formatage rapide » est sélectionnée puis optez pour le système de fichiers que vous désirez avant de venir cliquer sur « Démarrer ».

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES