Gagner de l’argent grâce à des étiquettes connectées

Dernière mise à jour: 07.10.22

 

Le 21e siècle, c’est l’ère du numérique et l’existence de l’étiquette connectée en témoigne ! Comparée à un modèle en papier, elle permet de présenter plus d’informations sur le produit mis en vente. L’étiquette électronique est donc un autre moyen qui permet de faire encore plus de vente. Lisez notre article sur les étiquettes connectées pour en savoir plus.

 

Quelle est la différence entre les étiquettes traditionnelles et connectées ?  

Les étiquettes traditionnelles sont d’abord en papier et elles sont censées représenter les informations nécessaires sur un produit. Comme dans la majorité des grandes surfaces, vous pouvez voir le prix, le poids, etc.  Ce sont des informations souvent incomplètes. 

Les étiquettes connectées sont une version plus sophistiquée et SES-imagotag est le leader du moment dans la création des étiquettes électroniques intelligentes. 

Plus interactives, elles contiennent un voyant LED multicolore. Elles servent à indiquer les informations de bases, mais elles aident les employés à : savoir l’état de stock du produit et la date de péremption imminente, mettre à jour les prix sans le faire manuellement. Pour le réapprovisionnement, il y a également un moyen de géolocalisation pour faire un traçage précis.

D’autre part, une étiquette électronique possède aussi le système « Self-Scanning ». Ce dernier permet au client de scanner directement à partir de son smartphone l’étiquette du produit. Ainsi, les consommateurs pourront définir à l’avance leur dépense.  

En somme, son principe de fonctionnement se dote d’un PC et d’un logiciel approprié qui se lie avec un émetteur radio ou infrarouge et des étiquettes. 

 

Pourquoi opter pour une étiquette connectée lorsqu’on est vendeur ?

Bien entendu, vous n’allez pas choisir une option moins avantageuse. Cependant, vous devriez absolument connaître les bénéfices d’utiliser une étiquette électronique pour vos produits.

 

• Une alternative rentable pour tous types d’entreprises

Si vous visez à minimiser les dépenses dans votre entreprise, et économiser, investir dans l’étiquette électronique intelligente est une meilleure solution. En effet, si vous analysez bien, son coût de production est plus faible comparé à un modèle d’étiquette classique, même si une impression sur papier est considérée plus rapide. Le coût d’impression sur un modèle traditionnel n’est rentable que sur une production de grande quantité. Autrement dit, le nombre d’étiquettes en papier doit être le même que celui des plaques pour les coller. Ainsi, une étiquette électronique intelligente est très avantageuse pour les entreprises de petite taille. 

• Un moyen de préserver l’environnement

Comme toute forme de numérisation, moins d’étiquettes en papier réduisent les déchets. D’ailleurs, elle ne nécessite pas de plaque et consomme 4 fois moins d’encre. Vous n’avez plus besoin d’avoir des sortes de plastique qui doit être lavé constamment. En plus, ce type d’étiquette est moins écologique. 

 

Pour un aspect plus décoratif

Pour un produit qui a besoin de plus de deux couleurs, utiliser une étiquette numérique est plus pratique. Elle vous aide à vendre encore plus et à parler davantage de votre marque. En clair, l’adaptation des couleurs à l’image est plus attractive sur une étiquette électronique. Cette dernière a plus de cohérence sur les emballages alimentaires et aussi les boissons.

 

• Pour une impression beaucoup plus flexible 

Une étiquette en papier doit avoir un support bien plat pour être lisible, une étiquette électronique peut être posée presque n’importe où. De plus, les graphiques peuvent être modifiés selon vos goûts et vos besoins. Tout cela est réalisable avec une étiquette électronique puisqu’elle utilise des informations provenant d’un autre fichier externe ou d’une base de données.

 

Comment mettre en place une étiquette connectée ? 

Vous voulez afficher votre prix électroniquement comme plus de 50 grandes surfaces le font ? les étapes suivantes peuvent sûrement vous aider :

 

• S’organiser

Pour que le passage vers l’étiquette connectée se déroule bien, il faut toujours s’organiser. C’est-à-dire que vous devriez définir le responsable au sein de votre entreprise pour s’en occuper. De cette façon, les différentes opérations seront planifiées minutieusement. Si vous avez une petite société, c’est au directeur de s’en charger directement. Pour le cas des grandes surfaces, cette tâche doit être attribuée au responsable administratif.  

 

• Trouver un fournisseur

Il s’agit ici d’une étape assez difficile, trouver un fournisseur fiable peut vous prendre plus de temps. En raison de l’existence de plusieurs technologies, choisir entre le système à infrarouge et la radio fréquence n’est jamais chose aisée. De plus, il existe de nombreux fabricants d’étiquettes électroniques. L’idéal est donc de se pencher sur une société mieux réputée. 

L’une des sociétés les mieux positionnées en matière de création des étiquettes électroniques est le SES-imagotag. Cette société fondée en 1992 a plus de 300 grands clients dans le domaine de la distribution alimentaire. SES-imagotag se focalise aussi sur les solutions digitales pour tous les commerces physiques. Elle peut par exemple fournir une étiquette qui présente toutes les informations nécessaires sur une batterie externe portable.  

• Faire scanner les références.

Comme toute forme de dématérialisation, les références doivent être scannées pour constituer un fichier informatique. Ce processus permet de déterminer le nombre réel d’étiquettes connectées nécessaires. Par ailleurs, il faut aussi initialiser les étiquettes. Cela permet de faciliter le passage à la digitalisation.

Plus précisément, elle consiste à faire une association informatique d’une étiquette et un article. Ce dernier doit être recouvert d’autocollants qui présentent le nom de l’article. Les produits sont ensuite emballés dans du carton par gondole suivant l’ordre de saisie. 

 

• Sécuriser

Cette phase est très importante, car elle permet d’éviter que les clients arrachent l’étiquette connectée. Il faut donc installer des rails. Ces dispositifs qui protègent les étiquettes doivent être posés sur différents niveaux d’inclinaison pour la lisibilité.

 

• La mise en place des étiquettes proprement dite

Une fois que toutes les techniques sont bien élaborées, il ne vous reste plus qu’à mettre en place les étiquettes. Néanmoins, c’est une opération qui nécessite plus de temps et de professionnalisme. En général, une pose de 10 000 étiquettes peut prendre 1 semaine voire plus. Cependant, vous pouvez faire appel à des spécialistes pour vous aider.  

 

• Apprendre aux clients l’existence de l’étiquette

Cette dernière étape consiste à informer le client. C’est à vous de lui fournir une explication concernant les étiquettes digitales. Lui présenter les avantages de ce type d’étiquette par rapport à un modèle en papier. Surtout il faut bien expliquer que son utilisation assure une concordance entre les caisses et les gondoles.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES