Et la liseuse, vous connaissez ?

Dernière mise à jour: 22.09.19

 

Le numérique continue de bouleverser notre quotidien et a révolutionné depuis quelques années l’univers de la lecture. Véritable concentré de technologie, la liseuse s’intègre de plus en plus aux habitudes des utilisateurs. Élaborée pour ressembler à un vrai livre, elle offre l’avantage d’une lecture confortable. Et en tant qu’appareil électronique haut de gamme qui se respecte, une liseuse est capable de beaucoup plus que de vous faire vivre une belle expérience de lecture. C’est pourquoi de nombreux consommateurs passionnés de technologie tombent amoureux de ce petit gadget.

 

Premier pas en France

Derrière cet appareil innovant se cache une histoire passionnante et bouleversante. L’idée aurait été initiée en 1949 par Angela Ruiz Robles, une enseignante et écrivaine espagnole qui avait proposé son encyclopédie mécanique. Cette inventrice avait développé son projet dans le but d’aider ses étudiants et alléger le poids de leurs cartables avec tous les livres qu’ils étaient obligés d’emporter à l’école. Mais malheureusement, l’éducatrice n’a pas obtenu assez de fonds pour financer sa création. Grâce à son projet Gutenberg, qui avait pu soulever de multiples financements, l’américain Michael Stern Hart devient alors l’inventeur connu du livre électronique. Les liseuses se sont ensuite répandues dans le monde entier.

La première liseuse française débarque dans le pays en 1998. Il s’agissait de Cybook. Et depuis, de plus en plus de marques proposent leur livre électronique. Mais ces appareils n’étaient pas très appréciés par les consommateurs dans l’Hexagone. En 2010, le Syndicat national de l’édition atteste qu’ils représentaient moins de 1 % de ventes sur le marché électronique. Les éditeurs français tentent alors de digitaliser un peu plus leurs titres. En 2011, une grande majorité de livres étaient donc disponibles sur les sites de téléchargement.

 

 

Un avenir prometteur

Avec les liseuses, vous aurez en quelque sorte une bibliothèque en poche. Faciles à manier, de taille réduite et surtout légers, ces dispositifs ont su convaincre les utilisateurs bien que ces derniers étaient assez réticents au début. En 2010, le MOTif a effectué un sondage auprès de 160 consommateurs. Nombreux d’entre eux affirment le confort de lecture que procurent ces appareils. Conquis par la simplicité et la légèreté de ces appareils, 80 % d’entre eux disent qu’ils aimeraient bien tenter l’expérience d’un livre électronique dans quelques années.

Selon l’institut GfK, environ 30 000 modèles ont été vendus en 2010 dans l’Hexagone. Ceci pourrait tripler l’année suivante et frôler les 100 000 achats. Pour enrichir les offres et inciter l’augmentation de la demande, quelques fabricants débarquent sur le marché français. Amazon propose son Kindle à 99 euros. Bookeen rivalise avec son Cybook Odyssey, et la Fnac tente l’innovation avec son Kobo. En raison des avancées de la technologie, le marché des livres électroniques connaîtra un fort développement dans un futur proche.

Malgré cet avenir prometteur, les vrais passionnés de lecture manifestent cependant leur désespoir. Selon eux, rien ne remplace l’odeur des vieux livres et le contact des mains avec les feuilles de papier. Le livre est synonyme de plaisir sensuel. C’est tactile et les pages ont un parfum particulier, contrairement à un écran d’une liseuse. Fait de métal, de plastique et de verre, celui-ci est un peu plus glacial. À la différence des autres, Roger Chartier, un enseignant au Collège de France est beaucoup plus enthousiaste sur l’idée d’une lecture électronique.

 

 

Kindle, Amazon lance le meilleur modèle sur le marché

Amazon s’est immédiatement imposé sur le marché des livres électroniques avec son Kindle, qui se distingue par son design compact. Ce modèle attire l’attention de tous par sa taille réduite qui lui permet de s’intégrer aisément dans une poche. Pourtant dans son petit gabarit de 170 grammes, il peut contenir près de 1 400 ouvrages.

Sur la plateforme de Amazon, les lecteurs pourront télécharger 45 000 titres en français et 900 000 titres en anglais. L’avantage, c’est que les nouveaux œuvres sont largement moins chers que les vrais livres en papier. Les acheteurs économiseront jusqu’à 20 %. À l’exemple, les réalisations du grand Victor G sont accessibles dès 2,99 euros. Mieux encore, certains ouvrages sont gratuits, comme Le Rouge et le Noir et les Fables de La Fontaine.

Pour conserver néanmoins ce plaisir de lecture traditionnelle, Amazon opte pour l’encre électronique qui a les mêmes formats et fond blancs que le papier sur les livres. Kindle ne présente aucun reflet et offre un confort sans pareil même en plein soleil. Cette technologie adoptée permet à l’appareil de préserver la santé des yeux des lecteurs.

L’autonomie est l’un des éléments importants avant de choisir un appareil électronique. Amazon conçoit donc son Kindle avec le plus grand soin de sorte à lui conférer une autonomie satisfaisante. Pour une utilisation d’une demi-heure par jour, le dispositif peut tenir tout un mois. Kindle intègre en plus quelques fonctionnalités fort utiles comme le surlignage du texte et le marque-page.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...