Réalité virtuelle et réalité augmentée : deux visions différentes d’une même « réalité » ?

Dernière mise à jour: 02.06.20

 

L’homme est universellement reconnu pour son éternelle insatisfaction, et la perpétuelle recherche d’amélioration pour une vie meilleure. En conséquence logique, il en est arrivé à vouloir chercher plus pour l’univers dans lequel il évolue. La réalité virtuelle et la réalité augmentée en résultent, avec des points communs et des différences.

 

La réalité augmentée

Bien que plus récente par rapport au concept de son homologue virtuelle, la réalité augmentée constitue la plus évidente à comprendre, en termes d’évolution technologique. Elle a commencé à être découverte, puis à faire l’objet d’études et recherches intensives à partir des années 2010. Pour la définition simple, la réalité augmentée ou AR (Augmented Reality, en anglais) incarne une technologie qui se base sur l’exploitation de l’existant. Elle prend ainsi sa source sur le monde réel dans lequel nous évoluons tous les jours, à savoir la ville et tous ses détails, comme les rues et les différents bâtiments qui la composent, les lignes de bus ou de métro, les différentes infrastructures.

À ce stade, vous vous direz certainement qu’il s’agit évidemment de réalité tout court. Mais nous y arrivons, l’intervention de la technologie de haut niveau sur tout cet univers que vous connaissez le transforme en réalité augmentée. Pour expliquer simplement le concept, des informations supplémentaires, inexistantes dans le monde réel, ont été rajoutées à tous ces éléments qui le composent.

Avec la réalité augmentée, vous pouvez alors découvrir des informations utiles sur tous ces éléments du quotidien, auxquels vous n’avez pas d’habitude prêté attention. En guise d’exemple, l’AR vous permet de voir en clair une légende en 2D incrustée sur la statue d’un personnage. Cette information indique les grandes lignes de sa vie et les raisons pour lesquelles une statue a été érigée en son honneur : dates de naissance et de décès, principaux parcours notoires, actes effectués, date de mise en place de la statue, etc.

Mais la technologie vous apporte encore mieux en termes de réalité augmentée. En effet, certaines applications vous permettent même de créer une véritable interactivité avec ces éléments créés non pas de toutes pièces, mais plutôt de manière virtuelle. Avec l’utilisation des hologrammes ou autres accessoires scientifiques pointus, vous avez la possibilité de discuter avec un guide virtuel, qui vous expliquera le cours de l’histoire d’un bâtiment, lors d’une visite de musée par exemple.

La réalité virtuelle

Ce concept est plus ancien par rapport à l’AR, car les premières études et réalisations effectuées datent de la seconde moitié du XXe siècle. La première machine de réalité virtuelle (Virtuel Reality, en anglais) a été fabriquée par Morton Heilig en 1962, et baptisée le Sensorama. L’appareil indiquait bien les prémices de l’évolution dans un monde imaginaire, mais le concept n’a pas abouti à l’époque, compte tenu des nombreuses conditions requises pour une exploitation optimale. L’encombrement de la machine figure parmi les premières causes de cet échec.

Pour en revenir plus précisément au terme de réalité virtuelle, ce concept consiste à vous retrouver dans un monde totalement issu de l’imaginaire, où l’environnement tel que vous le connaissez n’existe plus. Pour expliquer plus clairement, lorsque vous plongez dans la réalité virtuelle, vous pouvez par exemple avoir l’impression de vous asseoir sur un trône en or, en train d’assister à un tournoi entre deux chevaliers. Dans la réalité pourtant, vous êtes simplement assis dans le fauteuil de votre salon. La VR vous coupe ainsi totalement de l’environnement réel, ce qui pourrait à certains moments vous soumettre à certains risques, comme celui de vous cogner à un meuble ou de trébucher et tomber.

En effet, avec la VR, vous vous retrouvez dans un monde issu d’une technologie supérieure, et dans laquelle vous pouvez interagir. Même si tout ce qui vous entoure est factice, vous avez l’impression que cet univers est totalement réel. Il vous est alors possible de vous retrouver sur un champ de bataille en train de communiquer avec vos alliés et de vous battre contre vos adversaires.

Avec de réels mouvements de coups de poing et coups de pied décochés à vos ennemis, vous pouvez les envoyer mordre la poussière. Cependant, une précaution s’impose. Comme vous êtes dans votre salon, prenez la peine de dégager les meubles et de disposer d’un espace suffisant. Un coup d’orteil dans un pied de table risque en effet de vous ramener à la dure réalité, et de gâcher totalement votre expérience.

 

Points communs et différences

En tant que concepts issus d’une même technologie, l’AR et la VR présentent des similarités, mais aussi des différences qui leur permettent de se distinguer l’une de l’autre. Dans la rubrique des points communs, ces deux types de réalité nécessitent chacun le recours à du matériel spécifique, afin de pouvoir fournir la meilleure expérience à l’utilisateur. Les géants de la technologie proposent aujourd’hui de nombreux modèles et plusieurs moyens qui pourraient permettre au plus grand nombre de prendre connaissance de ces nouvelles possibilités. Par ailleurs, un autre point commun réside dans le coût généralement élevé du matériel requis pour vous imprégner pleinement de l’expérience virtuelle.

Cependant, il est aujourd’hui possible de commencer à bénéficier des avantages de la réalité augmentée avec un simple Smartphone (mais de haut de gamme quand même), grâce aux diverses applications développées dans cet objectif. Vous pouvez ainsi profiter de cette technologie avec la mobilité en plus. Au contraire, vous devez vous munir d’un certain nombre d’équipements pour la réalité virtuelle, à commencer par un PC performant, et le fameux casque VR.

À ces conditions s’ajoute le fait que vous évoluez en VR dans un monde imaginaire, alors que vous restez sur place dans la réalité. Enfin, les champs d’application pour l’utilisation de ces deux concepts varient suivant des domaines bien précis. Si la réalité virtuelle se développe surtout dans un objectif de loisirs et de jeux, la réalité augmentée joue plutôt ses cartes dans des domaines beaucoup plus stratégiques. En effet, elle trouve aujourd’hui des débouchés dans les branches de l’éducation et de la formation professionnelle.

 

 

S'abonner
Notifier
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments