2 pas pour équiper et monter un PC multimédia dans son salon

Dernière mise à jour: 20.02.20

 

De nos jours, plus besoin d’acheter forcément des produits coûteux qui ne satisferont vos besoins qu’à moitié. Pour peu que vous disposiez des connaissances de base en matière de technologie, vous pouvez désormais construire facilement votre propre PC multimédia. Voici deux étapes essentielles à effectuer pour l’atteinte de cet objectif.

 

La partie Hardware, ou l’assemblage des parties matérielles

Pour disposer du lecteur multimédia qui réponde totalement à vos attentes, construisez-le. Cette opération peut sembler compliquée pour celui qui n’a aucune notion de la geek attitude. Néanmoins, la procédure ne présente rien de bien sorcier, puisqu’il s’agit en fait d’effectuer un assemblage de plusieurs composants déjà prêts et disponibles auprès des magasins spécialisés en pièces et accessoires multimédias. Au besoin, vous pouvez toujours demander l’assistance d’un membre de la famille ou d’un ami plus connaisseur que vous en la matière.

Le premier pas consiste alors à vous attaquer à la partie hardware, autrement dit, le rassemblement des pièces et matériels utiles pour construire votre lecteur multimédia personnalisé. L’élément essentiel se représente évidemment par la carte mère, sans quoi votre opération n’aurait pas lieu d’être. Pour ne pas faire dans la demi-mesure, optez pour une carte mère de dernière génération, qui vous fournira toutes les fonctionnalités requises. Un bon modèle intégrera un port HDMI pour la connexion à un poste téléviseur, un chipset sonore compatible 7.1, des ports USB 3.1 de première et deuxième génération, ainsi que des ports M2 qui permettront le transfert à très haute vitesse de fichiers. Il doit également disposer d’un module wifi complet, à savoir avec la technologie 802.11 a/g/b/n/ac, et d’une compatibilité Bluetooth, dont la dernière version est à 5.0. Ainsi équipé, votre futur PC multimédia pourra encaisser un volume de sollicitations inimaginable.

Vous devez ensuite associer cet élément essentiel à d’autres composants complémentaires, dont le premier n’est autre que le processeur. Pour bien suivre le rythme de la carte mère, choisissez un processeur de dernière génération. Celui-ci dispose à la fois d’une technologie à plusieurs cœurs avec l’option basse consommation, une mémoire cache performante et la capacité de fournir la qualité 4K en termes de vidéo.

Par ailleurs, pour bénéficier d’une fluidité satisfaisante dans la transmission des données, optez pour une mémoire vive suffisamment puissante. Elle permettra à plusieurs opérations à la fois de s’exécuter, sans que l’une n’interfère sur l’autre, au risque de créer des saccades ou même des situations de ralentissement ou de plantage du lecteur multimédia. Pour éliminer ces désagréments potentiels, installez une mémoire de 4Go au minimum.

La mémoire vive étant fixée, il est temps maintenant de vous occuper du volume de stockage. Compte tenu de l’usage auquel votre appareil se destine, il serait judicieux d’opter pour un disque dur de grande capacité, pour optimiser le stockage vidéo. De plus, les nouveaux disques durs ont été conçus pour un fonctionnement silencieux et à basse température, favorable à la longévité du produit. Associez ce volume de stockage à un disque dur système tout aussi compétent, pour l’installation du système et des programmes. Votre lecteur multimédia personnalisé n’en sera que plus réactif. À titre de conseil, vous pouvez par exemple installer un volume de stockage de 3To avec un disque système de 120Go.

Pour bénéficier de toute la puissance et de la capacité de la carte mère en termes de connectivité, associez une carte réseau qui puisse prendre en charge les différents types de signaux existants, tant pour la communication sans fil que filaire. Il en est de même pour les carte graphique et carte son, qui vous permettront de transmettre toute la qualité supportée par la carte mère sur vos périphériques de diffusion.

Maintenant que les éléments internes sont au complet, il est temps de penser au boîtier. Généralement, les pièces actuelles se tournent de plus en plus vers la miniaturisation, et vous n’avez plus forcément besoin de choisir un boîtier géant pour placer ces différentes pièces. Un modèle actuel mesure en moyenne moins de 40 centimètres en longueur et en largeur, pour près de 10 centimètres d’épaisseur. Il vous faudra seulement le choisir de manière à ce qu’il soit compatible avec les connectiques de la carte mère, notamment pour les ports HDMI et USB. En outre, choisissez un bloc alimentation compatible également, pour un fonctionnement optimal. Au besoin, vous pouvez rajouter quelques éléments en option, comme un ventilateur ou un mini clavier. Dans tous les cas, vous devez vous assurer que toutes ces pièces soient compatibles entre elles, pour que votre lecteur multimédia ne connaisse pas de souci à l’utilisation.

 

La partie Software et la configuration

Cette rubrique concerne la mise en place des programmes qui vous permettront de profiter réellement des performances du matériel que vous venez d’assembler. Il s’agit dans ce cas de sélectionner les logiciels de base pour vous permettre de profiter de vos films, de télécharger des vidéos, de les stocker dans le disque dur, bref, de bien utiliser le matériel.

Selon l’utilisation à laquelle vous destinez votre lecteur multimédia, vous pouvez par exemple installer des logiciels de traitement vidéo, des applications pour écouter de la musique, ou même celles dédiées pour regarder les séquences cinéma et films exclusifs comme Netflix ou Amazon. Dans un autre contexte, si vous faites plutôt partie de l’univers des gamers, vous pouvez y installer les programmes nécessaires pour pouvoir effectuer vos jeux en ligne.

Dans tous les cas, vous devez installer tous les dossiers et fichiers d’installation dans le disque système, à partir duquel toutes les opérations vont se lancer. Le démarrage du lecteur lui-même dépendra de la programmation que vous pouvez configurer à partir de ce disque système. Par contre, tous vos téléchargements de films et autres fichiers relatifs à vos activités doivent être enregistrés dans le volume de stockage. Cette procédure vous permettra de profiter de vos séances de manière optimale. Elle évitera par la même occasion les conflits de fonctionnement éventuels, dans le cas où un fichier système se retrouverait dans un mauvais emplacement.

 

 

Laisser un commentaire

  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...