Le DAB + prépare son entrée dans la Métropole

Dernière mise à jour: 10.12.19

 

Synonyme de TNT chez la télévision, le DAB+ ou la « Digital Audio Broadcasting » s’installe de plus en plus dans le continent européen, et ses prochains pas sont pour la France. Le ministre de la culture du pays avance justement qu’il prévoit de réserver 6 fréquences pour toutes les antennes nationales de la Radio française. Mais avant d’entrer dans le bref du sujet, voyons à travers quelques paragraphes les promesses et la définition elle-même du fameux DAB +.

 

Le DAB + : c’est quoi ?

Le DAB +, la RNT ou encore la radio numérique. Nombreuses sont ses dénominations, mais le principe reste le même : celui de numériser les signaux et de les diffuser par voie hertzienne sur des bandes de fréquences, et à l’aide d’une antenne. Cette dernière technologie se veut relativement pratique et moderne puisqu’elle offre la possibilité de diffuser des textes, des images ou même des vidéos pendant la restitution sonore. Et bien qu’elle semble être la remplaçante à la diffusion FM, il reste toutefois possible de la faire cohabiter avec cette traditionnelle bande. Éventuellement, comme la RNT fonctionne sous une bande de fréquence, autre que celle utilisée par la bande FM, elle exige donc un poste de radio plus moderne, capable de capter les deux modes de diffusions. Rassurez-vous toutefois, car cette radio, bien que plus moderne, permettra de lire des CD, et même de capter des chaines AM.

 

 

Quels avantages pour l’auditeur ?

Si L’Europe progresse peu à peu vers cette nouvelle mode de diffusion hertzienne terrestre, ce n’est pas pour rien. Car effectivement, le DAB+ propose plusieurs améliorations comparées à une mode de diffusion classique FM. Déjà, la qualité sonore est son principal atout. Comme la diffusion est de type numérique, le rendu sonore est donc de qualité « Haute définition ». Le son est dit plus clair, fidèle, plus détaillé, et cela sur un temps constant. Mais plus intéressant encore, la radio terrestre jouit d’une grande praticité. En plus de diffuser des chaînes audio, elle affiche également des informations utiles, dont l’information sur les embouteillages, les prévisions météorologiques ou encore une liste de programmes.

Pour ce qui est des réglages, la facilité d’utilisation est également au rendez-vous. On parle notamment d’une sélection de fréquence plus précise et plus rapide, d’une liste alphabétique des stations ou encore des capacités de stockage de vos musiques préférées. Mieux encore, c’est une technologie qui vient même s’installer dans les voitures ! En utilisant un adaptateur DAB, vous pourrez transformer les signaux analogiques en numériques et profiter de cette nouvelle mode de diffusion sur la route. En outre, le DAB +, c’est aussi plus d’interactivité, et largement plus de programmes. Le tout sous un concept respectueux de l’environnement puisque cette diffusion utiliserait que 80 % d’énergie de moins qu’une radio analogique.

 

La radio du futur s’ouvre de plus en plus à la France

Comparée aux autres pays de l’Europe, force est de constater que la France présente un certain retard sur l’adoption de cette nouvelle forme de diffusion. Ceci étant notamment, car les groupes audiovisuels privés se sont arrangés pour freiner cette évolution, au risque de connaître le même sort que les concurrents de la TNT. Une tentative qui se voit aujourd’hui maîtrisée, car le déploiement du DAB + vient d’être organisé par la CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel ) depuis l’année 2017. Grâce à cela, il aurait été prévu que vers la fin de l’année 2019, la majorité des récepteurs audio vendus en France intègrent le DAB+. En 2020, le projet va plus loin en promettant des autoradios également équipés de cette nouvelle technologie.

À savoir qu’aujourd’hui, les zones couvertes par le DAB+ incluent les régions niçoises, parisiennes et marseillaises depuis 2014. Lyon et l’Alsace ont eu leur part en 2018, et une feuille de route est actuellement en cours pour étendre le réseau vers d’autres villes dont Rouen, Lyon, Strasbourg, Toulouse ou encore Nantes. Les territoires où la diffusion a déjà été instaurée profitent actuellement de 51 radios disponibles en DAB+, dont 21 chaînes qui n’ont pas été proposées par la bande FM. Ville par ville donc, le DAB + fait son chemin et prévoit de s’installer totalement dans un futur proche.

Une évolution qui va marquer un grand changement dans la vie des Français, dans la mesure où la radio est l’un des médias qu’ils considèrent comme étant le plus fiable actuellement. Conscient tout de même que la transition peut prendre un certain moment, la CSA n’a pas pour autant encore banni la bande FM.

 

 

Une radio RNT ou internet ?

Plusieurs auditeurs se posent des questions concernant les atouts supplémentaires que proposerait une radio RNT à une simple écoute en ligne. Néanmoins, vous constaterez qu’une écoute par Wifi ne permet pas une utilisation totalement gratuite et anonyme. Vous pourrez être amené à télécharger des applications particulières et même payer des abonnements réguliers, ce qui n’est pas le cas pour une RNT. Cette dernière est justement accessible à tous dès que le poste d’une trentaine d’euros est acquis. De plus, en fonction du nombre d’auditeurs, la qualité de la réception pourra en être impactée. Et comme une écoute en ligne exige un support comme un téléphone ou une tablette, une utilisation continue pourrait rapidement vider vos batteries. Raison pour laquelle les avis penchent considérablement vers la radio RNT.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...